Tame Impala balance son nouveau single : Patience !

Près de 4 ans après la sortie de son 3ème album, « Currents », Kevin Parker revient avec le bien nommé single « Patience » !

Nostalgie des années 80

« Je vais être un peu plus minimaliste cette fois, juste ce dont il y a besoin… Au lieu d’une pizza royale où tu mets tous les ingrédients possibles » .

C’est ainsi que Kevin Parker justifie le son plus électro et polissé de son dernier album en 2015 et cette année le chanteur reprend cette même formule, n’en déplaise aux fans de la première heure qui ne juraient que par le son ultra psychédélique des deux premiers albums « Innerspeaker » et « Lonerism ».

L’intro du morceau et ses accords de piano nous rappellent tout de suite l’énorme tube de Supertramp « Breakfast in America » et les violons en arrière fond, ceux de « Dancing Queen » d’ABBA. Les arpèges de synthétiseur et la basse disco qui s’en suivent confirment cette première impression, pas de doute, Kevin Parker rend hommage à une période qui lui est chère, les années 80.

Mais si les bongos, bien mis en avant sur le visuel de ce single, apportent une nouvelle touche à la palette musicale du groupe, on retrouve nos repères avec la voix de Kevin, plongée comme à son habitude dans un mélange de reverb et de delay et la batterie, psychédélique au possible, avec ses longs breaks et sa couche de phaser.

Un message à ses fans sur le processus de création

« Ça fait si longtemps que ça ? « chante Kevin Parker au début du morceau. Très attendu par ses fans, le chanteur semble vouloir les rassurer comme on l’entend sur le pré refrain: « Une fois que le concert est terminé, les gens me demandent tout le temps : ‘’alors qu’est-ce que tu fais de ta vie ?’’ Ce n’est pas d’abandonner ».

On s’est franchement posé la question avec sa participation sur des tubes fades et de mauvais goût comme sur « Perfect Illusion » de Lady Gaga en 2016 ou encore sur « My Life » de Zhu en 2018, qui annonçaient le pire.  

Cette fois-ci, Kevin Parker se recentre sur son projet le plus abouti, Tame Impala, et justifie son absence en nous expliquant sur le refrain : « Je grandis par étapes et je vis ma vie par différentes phases ». En somme, la fin justifie les moyens, et on peut s’attendre à bien danser sur sa musique en festival cet été.

Tame Impala fera sa première apparition depuis sa période « Currents » sur le plateau du fameux show américain « Saturday Night Live » le 30 mars avant d’ouvrir la saison des festivals à Coachella le 13 avril et sera en France le 2 juin à We Love Green (Paris) et le 15 août à la Route du Rock (St Malo)

  • Instagram

Le teaser vidéo Instagram d’un autre morceau du nouvel album !

Valentin, pour Le Bruit du Sillon

valentin@lebruitdusillon.com

  • Spotify Icône sociale
  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Youtube

© 2019 - Le Bruit du Sillon -  844 903 286 R.C.S Nanterre