Live Report #2 : Vera Sola au Point Ephémère  !

Focus: Vera Sola au Point Ephémère (09.04.2019)

 

Ce mardi était une soirée chargée pour les amateurs d’indie music.

D’un côté, Cléa Vincent venait défendre son dernier album sur la scène de La Cigale, puis à quelques stations de métro de là, au Point Ephémère, la jeune Vera Sola ouvrait pour Jessica Pratt. 

 

Mon choix s’est tourné vers la folk douce et envoûtante de Jessica Pratt, où Vera Sola assurait la première partie. Je tenais à écrire quelques lignes sur cette chanteuse au charisme percutant, qui a vraiment été une totale découverte pour moi.

 

Très élégante et vêtue d’une petite robe noire, elle entre timidement sur scène sous les trop rares applaudissements des quelques personnes la connaissant. Ses deux musiciens la suivent, le batteur, coiffé d’une pince à cheveux pailletée, s’installe ainsi que sa contrebassiste. Vera, elle, lance les hostilités en plaquant son premier accord sur sa Fender Jazzmaster.

 

Le set commence et nous entrons dans son univers comme dans une chapelle dans laquelle la messe est dite, par une voix puissante et vibrante lui donnant sa magnifique sensibilité. Son regard pointé vers l’horizon, c’est toute la salle qui entre en hypnose alors qu’elle interprète les morceaux de son premier disque « Shades ». 

 

Sur les titres « Small Minds » et « The Colony », elle nous raconte à quel point elle hait cet homme à qui elle veut faire du mal et comment elle s’est imaginée un nouveau monde pour se reconstruire. Mais qui serait capable de faire du mal à cette femme jouant avec les sonorités de sa guitare comme une véritable virtuose ?

 

Le masque tombe, Vera s’est livrée et nous comprenons que, derrière cette prestance et ce regard assuré, se cache une âme sensible ne demandant qu’à être aimée.

 

Elle demandera une dernière fois à cet homme de ne pas lui briser le cœur. C’est ainsi que se termine son set, sur la dernière phrase du morceau « Crooked Houses » : Oh Baby, don’t break my heart.

 

La lumière se rallume et met fin à ce live thérapeutique qui réchauffe notre cœur et nous redonne le sourire. Parfaites conditions pour accueillir la chanteuse Jessica Pratt.

 

 

Johan, pour Le Bruit du Sillon

contact@lebruitdusillon.com

  • Spotify Icône sociale
  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Youtube

© 2019 - Le Bruit du Sillon -  844 903 286 R.C.S Nanterre